Comment bien intégrer un stagiaire en 2021 ?
  • Post category:Conseils

Bonjour le stress, à bientôt le bonheur

Le jeune et le stagiaire d’aujourd’hui sont inquiets quant à leur avenir. Chez certains, le stress prend le pas sur le bonheur. En effet, 6 jeunes sur 10 rêvent de tout plaquer pour faire autre chose. Mais faire quoi ? Le tour du monde en van, l’élevage de chèvres dans le Larzac, l’ouverture d’un café par exemples. Les raisons de cette envie d’ailleurs sont multiples. Pour la plupart des jeunes et des stagiaires, le travail est la cause principal du stress. En effet, pour beaucoup, ce dernier rime avec angoisse.

Près de la moitié des jeunes qui travaillent se sent en mal-être. C’est pour cette raison que bien s’intégrer dans une entreprise est primordial pour eux. D’ailleurs 4 jeunes sur 10 s’intègrent en moins d’un mois. Pour eux, intégration est synonyme d’implication. Se sentir impliqué signifie avoir une vision claire de la stratégie de l’entreprise dans laquelle ils travaillent. Cependant, tous ne se sentent pas impliqués dans leurs missions. Cela peut être corrélé au fait que certains étudiants travaillent dans des entreprises aux antipodes de leurs valeurs.

Pour intégrer au mieux un stagiaire, il faut savoir ce qu’il souhaite.

Intégrer un stagiaire avec bienveillance

Dès lors, la bienveillance est le maître mot. Ce terme résume le cadre de travail parfait pour les étudiants. Après une année mouvementée, la bienveillance est au cœur des pratiques de management. En effet, cette période offre une remise en question du travail.

Dans beaucoup d’entreprises, l’intégration d’un stagiaire se fait encore à distance. Mais comment être bienveillant à distance ? Etre bienveillant passe par la compréhension de ses collaborateurs. C’est aussi s’adapter à leurs besoins et à leurs envies. Comme cette période est incertaine, autant la traverser de la meilleure des manières. Dès lors, la bienveillance apparaît comme une valeur sûre sur laquelle on peut toujours se reposer.

Créer un environnement convivial avec un stagiaire

Les jeunes souhaitent également voir associer travail et convivialité. Aujourd’hui, la convivialité est devenue une obligation dans l’entreprise.

Les étudiants se sont habitués à travailler chez eux. Alors comment les intégrer en physique dans une entreprise ?

Pour les jeunes, les bureaux devraient intégrer des espaces d’échanges. L’objectif est de recréer du lien social entre collègues. Ils sont alors persuadés que l’augmentation de la convivialité participe à la diminution du stress. Qui dit convivialité dit bureaux flexibles et lieux de collaboration. Mettre en place des grandes tables et des lieux dédiés à une pause peut être un premier pas.

Les team buildings font aussi partie des stratégies à mettre en place pour renforcer les liens humains.

Passion et argent chez les stagiaires

Vous croyez que le but des jeunes est de gagner un maximum d’argent ? Détrompez-vous ! En effet, pour la plupart d’entre eux, la passion prime sur le salaire.

D’après une enquête menée par une banque française, 8 jeunes sur 10 déclarent vouloir choisir leur métier par passion. La passion peut mener loin. Elle peut être un moteur qui débouche sur des résultats tangibles tels qu’une augmentation ou une proposition d’embauche.

Dans tous les cas, les jeunes ont à cœur de se sentir utiles. Avoir un impact sur la société fait partie intégrante de leur volonté.

Ils souhaitent également apprendre en permanence. Cela explique l’attrait pour l’expérience du stage. En effet, dans certains cursus ceux-ci ne sont pas obligatoires. Néanmoins une part importante des étudiants décident quand même d’être en stage. Leur objectif est de gagner en expérience et de développer de nouvelles compétences.

En bref,

De nos jours, de nouveaux leviers pour l’engagement des jeunes existent.

C’est le cas du Shadow Comex. Ces comités de direction juniors réunissent une dizaine de collaborateurs âgés de moins de 35 ans. Ils sont initiés par les grandes entreprises pour avancer sur la transformation numérique.